UNITE ET ACTION - Snes -
Nous écrire à
uasnes@uasnes.org

Recherche

L'article appartient à cette rubrique :
En débat

A propos de la position U&A sur l’adhésion à la CSI

mercredi 18 avril 2007

A propos de la position U&A sur l’adhésion à la CSI

Comme chacun je viens de recevoir l’US avec le 4 pages FSU pour la consultation sur l’adhésion de la FSU à la CSI. J’ai été stupéfait d’y trouver un appel UA sans aucune nuance appelant à voter POUR l’adhésion.

Aucune allusion aux débats qui ont traversé la tendance ces derniers mois sur ce sujet et notamment lors des congrès nationaux de la FSU et du SNES. Aucun questionnement, aucune hésitation, U&A appelle à voter POUR l’adhésion ! Il va sans dire que je ne me reconnais absolument pas dans ce texte et je pense ne pas être le seul dans ce cas là. C’est bien parce qu’il y a débat dans U&A que le congrès de la FSU a du se résoudre à consulter les syndiqués et que le congrès du SNES n’a pu s’engager dans une démarche de soutien à l’adhésion.

Quelle instance U&A a donc validé ce texte ? Qui s’est ainsi arrogé le droit de parler au nom de l’ensemble des militants U&A ?

Ce véritable hold-up de la pensée pose question sur le fonctionnement de notre tendance en particulier après les pressions (*) et tentatives de manipulation (**) pour imposer le point de vue de la direction nationale lors du dernier congrès du SNES sans hésiter à prendre le risque de diviser profondément (et donc d’affaiblir) l’outil syndical.

Y a-t-il plusieurs catégories de militants U&A ? Qui prend les décisions pour la tendance ? Comment fonctionne U&A ? Et quand consulte-t-on les militants ?

En fait tout se passe comme si quelques-uns (les secrétaires nationaux en ce qui concerne le SNES) étaient les seuls porteurs et concepteurs de LA position U&A, quelque soit le sujet. Procéder ainsi, c’est en finir avec une conception collective, globale et cohérente de la vision U&A, c’est affaiblir la vision prospective portée par U&A et qui a fait la grandeur du SNES. Ce n’est pas acceptable. La confusion tendance-syndicat national a ses limites et conduit, on le voit ici, à de profondes dérives. Il est nécessaire de sortir de cette situation.

Il me semble nécessaire de répondre collectivement à ces questions, de ré-interroger le fonctionnement de la tendance U&A et d’en revenir à des fondamentaux tant dans les objectifs que dans le fonctionnement.

Je souhaite que la prochaine période permette de faire vivre notre tendance de manière plus démocratique sachant prendre en compte sa diversité.

Gérard Réquigny, UA Créteil

(*) organisation d’un vote sans débat lors de la deuxième réunion U&A du congrès, à 15 mn de la fin alors que beaucoup de militants étaient déjà partis, (**) utilisation d’un secteur du S4 (HdF) comme d’une section académique pour porter l’ensemble des voix des adhérents HdF en vote en soutien de la démarche FSU d’adhésion alors que seules les sections académiques avaient à se prononcer.

-->
Vous êtes sur un site internet créé avec le système de publication SPIP.